Bienvenue dans la série d’apprentissage de l’alphabet arabe. Aujourd’hui nous n’allons pas apprendre de lettres, désolé … mais ça ne veut pas dire que nous n’allons rien apprendre, bien au contraire !
Nous allons voir ensemble les voyelles courtes qui compose l’alphabet arabe car connaître les lettres de l’alphabet, c’est bien mais pouvoir les vocaliser afin de composer des mots, c’est mieux )).

Je récapitule pour celles et ceux qui viennent d’embarquer ou qui n’ont pas révisé les leçons précédentes (ce que je vous invite à faire dès maintenant avant de lire cet article en cliquant ici : Apprendre l’alphabet arabe) : nous avons vu en détails les lettres Ba, Ta et Tha aussi bien dans l’écriture que dans la prononciation et avons fait des exercices d’application pour s’entrainer à les écrire et les reconnaitre.

Maintenant, intéressons-nous  aux voyelles. Comme en langue française, il existe des voyelles dans la langue arabe : la différence avec le français c’est que certaines sont des lettres proprement dites (comme en français) et d’autres ne le sont pas mais servent justement à ponctuer les autres lettres de l’alphabet arabe.
Voyons dans un premier temps la seconde catégorie qui sont les voyelles courtes que nous avons évoqué précédemment.


1) A quoi servent les voyelles courtes ?

Les voyelles courtes ont pour rôle d’accompagner les lettres afin de les vocaliser. Sachez qu’une lettre ne peut pas être accompagnée de plusieurs voyelles à la fois, c’est une voyelle pour une lettre, pas plus.

 

2) Quelles sont les voyelles courtes ?

Les voyelles courtes sont au nombre de 3 seulement, chacune d’entre elles possède une écriture et un son qui lui est propre et va se placer directement sur la lettre qu’elle va vocaliser. Voici une illustration résumant ce qu’il faut retenir des voyelles courtes :

 

alphabet arabe : les voyelles courtes

 

Je vous récapitule l’illustration pour être sûr que vous avez compris :

Parmi les voyelles courtes, il y a :

  • La DAMMA qui s’écrit comme un petit 9 au dessus de la lettre et qui va lui donner le son [ou]
  • La FATHA qui s’écrit comme un accent aigu au dessus de la lettre et qui va lui donner le son [a]
  • La KASRA qui s’écrit comme un accent aigu en dessous de la lettre et qui va lui donner le son [i]

Vous remarquez que la FATHA et la KASRA s’écrivent de la même façon, seule la position par rapport à la lettre change donc attention à ne pas les confondre.

Nous avons dit tout à l’heure qu’une voyelle était associé à une lettre mais il arrive également qu’une lettre ne soit pas vocalisée : on la reconnaitra par le SOUKOUN qui s’écrit comme un petit 0 au dessus de la lettre et qui ne lui donnera aucun son.

 

3) Exemples illustrés des voyelles courtes

Maintenant que les voyelles courtes n’ont plus de secret pour vous, voyons voir comment les utiliser avec des exemples concrets :

Prenons la lettre Ba  ب  qui se prononce [b] et ajoutons lui chacune des voyelles courtes que nous avons étudié :

بَ = Ba + Fatha = [b] + [a] = [ba]

 

بُ = Ba + Damma = [b] + [ou] = [bou]

 

بِ = Ba + Kasra = [b] + [i] = [bi]

 

بْ = Ba + Soukoun = [b] + [pas de son] = [b]

 

Et vous pouvez faire la même chose avec toute les lettres de l’alphabet, ça sera toujours le même principe. Qui a dit que la langue arabe était compliquée ?

 

4) Exercice d’application

Passons aux choses sérieuses pour voir si vous avez compris, vous allez me lire les mots suivants en arabe.
Ben quoi ? Ne faites pas cette tête, je ne vous mettrais que des mots avec les lettres que nous avons déjà vu et les voyelles courtes, de ce fait vous serez capable de lire vos premiers mots ))
P.S. Certains mots ci-dessous ne veulent rien dire car nous ne connaissons que 3 lettres pour le moment mais c’est juste pour vous entrainer à lire.
Vous êtes prêts ? Alors c’est parti !

 

1) ثَبَتَ

2) بُبِثِ

3) بَبْتُ

4) تُبْتَ

5) تِثْبِ

 

Notre cours d’aujourd’hui sur les voyelles courtes touche à sa fin, je vous retrouve prochainement pour la suite de la série. En attendant, prenez soin de vous et n’oubliez pas que la langue arabe est la langue de ceux qui le veulent !

Mohamed Abou Isma'il
 

Cliquez ici pour réagir à cet article 0 commentaires

Laisser un commentaire :